Journée mondiale des abeilles : 20 mai 2022

 

Ville de DAX a célébré autour du rucher pédagogique de la Maison de la Barthe, le 20 mai 2022, « la Journée mondiale des abeilles » initiée en 2017 par les Nations Unies, date de l’anniversaire d’Anton Janša, apiculteur slovène reconnu aujourd’hui comme étant le père de l’apiculture moderne.

Les abeilles demeurent un maillon essentiel de la biodiversité et comptent parmi les animaux les plus industrieux.
Elles procurent des bienfaits aux êtres humains, aux plantes et à l’environnement. Par le transport du pollen de fleur en fleur, elles permettent non seulement de produire une kyrielle de fruits, mais aussi d’acquérir davantage de variétés de meilleure qualité, contribuant ainsi à à la nutrition et à la sécurité alimentaire de la planète.

Au programme

16h à 17h30 : Animation autour du rucher pédagogique (tout public)

en présence de Dominique DA-SILVA apiculteur des Ruchers des Sablots et
animateur du rucher pédagogique de la Maison de la Barthe

  • connaissance de l’abeille
  • présentation du matériel de l’apiculteur
  • fonctionnement et ouverture d’une ruche
  • présentation des produits de la ruche
  • goûter (tartines au miel, pain d’épices, jus de fruits).

18h : Remise des prix du Concours de dessin

19h : Ciné-débat “Les abeilles sauvages” de Jan Haft (45 mn)

En collaboration avec le CPIE Seignanx-Adour, autour du documentaire « Les abeilles sauvages », du réalisateur Jan HAFT (2017)
accueil du public et présentation de ruches décorées et d’un livret de recettes à base de miel réalisés par les enfants et adolescents de l’Hôpital de jour de Dax.

 

  • démarrage de la projection (vers 19h15)
  • échanges avec le public et verre de l’amitié (vers 20h)
Résumé du film :
On connaît bien les abeilles à miel domestiques et leurs colonies très hiérarchisées, mais leurs cousines sauvages sont moins familières.
Elles sont pourtant d’une diversité étonnante, tant dans leur apparence que leur comportement.
Géantes de trois centimètres ou naines d’un millimètre, elles déploient beaucoup d’efforts dans le soin à leur progéniture, jusqu’à parcourir des centaines de kilomètres en vol groupé pour fournir nectar et pollen aux larves.
Certaines sous-espèces laissent d’autres animaux travailler pour elles avant de s’emparer des fruits de leur labeur – ou même de les tuer. À travers des images rares, on découvre aussi leurs grandes facultés d’adaptation.

La Maison de La Barthe, Allée du Bois de Boulogne, Dax, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×