Laboratoire municipal

Les missions du laboratoire

Le laboratoire municipal a pour mission de contrôler les produits élaborés par la régie des eaux (eau potable et produits thermaux), de vérifier les performances du dispositif d’assainissement et de la station d’épuration ainsi que de conduire des programmes de recherche/développement essentiellement tournés vers le thermalisme.

Contrôle de l’eau potable

En ce qui concerne l’eau destinée à la consommation humaine, le contrôle intervient aux captages, aux réservoirs ainsi que sur 24 points répartis sur le territoire.

Cette surveillance continue permet d’assurer une conformité sanitaire de l’eau potable distribuée.

Contrôle de l’eau minérale

Le même schéma de contrôle est adopté pour l’eau minérale : des forages de production jusqu’aux points de livraison. De plus, le laboratoire municipal participe au côté des établissements thermaux au fonctionnement de la charte de qualité QUALITHERME, faisant du thermalisme dacquois une pratique sûre et performante.

Accréditation Cofrac : l’assurance de la qualité

Le Laboratoire municipal est accrédité par le COFRAC suivant la norme ISO 17025 pour l’analyse microbiologique des eaux. Il s’agit d’une attestation des compétences et des performances d’analyses du laboratoire.

Accréditation n°1-2002. Portée d’accréditation disponible sur www.cofrac.fr

Contrôle de la boue thermale

Le laboratoire municipal intervient à deux niveaux dans la préparation de « Terdax, le péloïde de Dax », d’une part dans la constitution des lots de bactéries thermales destinés à la phase biologique du péloïde et d’autre part dans le contrôle sanitaire de toutes ses étapes de sa préparation.

Il délivre également le bordereau final de conformité obligatoire pour mettre en livraison le produit.

Le laboratoire peut-il effectuer des tests pour moi ?

Vous avez la possibilité de demander au laboratoire municipal de contrôler :

  • la potabilité de puits ou de forages
  • la qualité des eaux de piscine ou de loisirs
  • les performances d’adoucisseurs d’eau
  • la présence de légionelles dans les réseaux d’eau chaude sanitaire
  • les effluents ou eaux usées.
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×